Le nouveau guide des additifs 

 

Parce que nous avons tous besoin de manger, il semble primordial de savoir ce que contiennent nos assiettes et pourtant, il est très difficile de le savoir. En effet, l’industrie agro-alimentaire sait très bien cacher aux consommateurs les réalités de ses étiquettes.

 

Une équipe de journalistes de LaNutrition.fr, déjà à l’origine du « Bon Choix au supermarché », a réuni pendant plusieurs mois les données scientifiques sur les additifs, sous la direction d’Anne-Laure Denans. Un travail de synthèse et de vulgarisation sans précédent dont vous pouvez prendre connaissance, depuis le 9 mars 2017, grâce aux Editions Thierry Souccar, qui a publié « Le nouveau guide des Additifs »

 

Un additif qu’est-ce que c’est exactement et pourquoi en retrouve-t-on dans les aliments que nous consommons ? Les additifs sont des substances qui permettent la transformation d’un produit tout en favorisant une plus longue conservation des aliments, offrant aux professionnels une fabrication à moindre coût car, la présence d’additifs dans les aliments permet d’utiliser moins d’ingrédients naturels qui sont bien plus chers.

 

 

Un additif alimentaire sur 4 pose problème ! Pourtant, les additifs alimentaires sont partout et sous toutes les formes ! Parmi les substances suspectes il y a les :

 

Colorants : très présents dans les confiseries et les aliments pour enfants, plusieurs sont soupçonnés de favoriser l’hyperactivité et les troubles du comportement.

 

Phosphates : ils ont envahi les rayons, des plats préparés aux fromages. Ils sont soupçonnés, sur la base d’études épidémiologiques, de favoriser maladies cardio-vasculaires, maladies rénales et cancers.

 

Émulsifiants : ces substances qu’on trouve dans les plats préparés, le pain industriel… pourraient perturber la flore intestinale, dont on connaît le rôle régulateur dans les phénomènes d’immunité et plus généralement pour la santé physique et psychique.

Nitrites : ces conservateurs présents dans la plupart des charcuteries donnent naissance à des nitrosamines cancérogènes. Ils pourraient expliquer le risque augmenté de cancers digestifs quand on mange régulièrement des charcuteries.

 

Et puisque le consommateur est à la recherche de produits plus naturels et que les professionnels de l’industrie agroalimentaire l’ont bien compris, il faut maintenant apprendre à décoder les étiquettes ! En effet, les professionnels n’hésitent plus à remplacer les additifs par un ingrédient contenant la même substance (comme par exemple le glutamate monosodique (E 621), qui a mauvaise réputation est de plus en plus souvent remplacé par de l’« extrait de levure » qui contient… du glutamate) ou bien, les professionnels n’hésitent plus à appeler les additifs par un autre nom, par exemple au lieu d’indiquer E 471, il est indiqué « mono et diglycérides d’acide gras »

 

 

Enfin, sachez que parmi les produits les plus dangereux se trouvent les produits minceurs ! Ils peuvent contenir jusqu’à 8 additifs différents !!!! O% matière grasse certes mais bourré d’épaississants et de gélifiants !

 

 

Si vous voulez en savoir plus, n’hésitez pas à vous procurer « Le nouveau guide des additifs » Anne-Laure Denans et LaNutrition.fr/Parution 9 mars 2017 aux Editions Thierry Souccar / 156 pages – format 11 x 18 – 11.90 €

Article : Aurélie

Photo : © Editions Thierry Souccar

19/03/2017

aurelie@laruedubac.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s