Le Rouge et le Noir

 

 

C’est probablement un des spectacles les plus attendus de cette rentrée musicale. Produit par le célèbre Albert Cohen (« Mistinguett », « Les dix commandements »…), écrit par le tandem Zazie / Vincent Baguian (dont le talent n’est plus à prouver) ainsi que Sorel et William Rousseau, « Le Rouge et le Noir » vient de s’installer au Palace.

 

Bien sûr, tout le monde connaît le roman de Stendhal mais le pari un peu fou de cette belle équipe de vouloir mettre en scène et en musique un des plus grands récits de la littérature était plus qu’osé. Il fallait être à la hauteur du mythe sans le salir.

 

Replantons un peu le décor pour nous rafraîchir la mémoire : Julien Sorel, fils d’un charpentier, devient précepteur chez Monsieur et Madame de Rênal et vit une passion déchirante avec la maîtresse des lieux. Dénoncé par des voisins aussi mal intentionnés qu’arrivistes, il est contraint de fuir à Paris où, malgré un beau mariage et une ascension sociale typique des romans d’ambition, il n’oubliera jamais sa bien aimée, ce qui le poussera à sa perte.

 

Le casting rend un bel hommage aux personnages de Stendhal. On retrouve de nombreux transfuges de The Voice qui nous prouvent ainsi qu’il y a bel et bien une vie après ce genre d’émission de télé et que la France regorge de nombreux talents. Côme excelle dans le rôle de l’ambitieux plein de rage grâce au grain cassé de sa voix qui lui apporte toute sa personnalité. La froideur apparente d’Haylen correspond parfaitement au personnage de Louise de Rênal. Si son rôle de narrateur est une pure création de la version musicale de cette œuvre, Yoann Launay prend tout l’espace scénique par son charisme, son humour et sa sympathie naturelle. On retiendra également la jeune Julie Fournier dans le rôle de Mathilde de la Môle pour la douceur de sa voix et l’émotion dégagée dans ses parties chantées.

 

On nous avait promis un « opéra rock ».   Contrairement à ses illustres prédécesseurs « Starmania » ou « La légende de Jimmy » qui étaient intégralement chantés, « Le Rouge et le Noir » (dans la lignée de « Mozart, l’opéra rock ») comporte des passages joués. La touche « rock » est surtout dans la présence de musiciens directement au-dessus de la scène et les mélodies qui envoient davantage que dans certaines comédies musicales à la française. Ces titres sont, par ailleurs, pour beaucoup très efficaces. On note évidemment les tubes « La gloire à mes genoux » ou « Les maudits mots d’amour », mais également « Dans le noir, je vois rouge » (Côme), « Ding dong » (Haylen et Julie Fournier), « Il aurait suffi » (Côme, Haylen et Julie Fournier), « Ecouter son cœur » (Yoann Launay), « Je vous laisse hélas » (Haylen)… Certains morceaux, ne figurant pas sur l’album, ont également attiré notre attention (comme le tableau où Julien Sorel se retrouve dans la prison).

 

La mise en scène de François Choquet et Laurent Seroussi joue sur les diverses projections en guise de décor qui évoluent derrière les comédiens. Ce procédé, de plus en plus employé dans ce genre de spectacle, est utilisé ici à bon escient, de façon à jouer avec l’histoire. Les écrans nous transportent dans différents endroits de la société du XIXème siècle (à l’image des très beaux costumes du spectacle) mais aussi reflètent parfois les pensées et sentiments des personnages.

 

« Le Rouge et le Noir », c’est donc un très beau spectacle et une bonne surprise musicale. La troupe fait preuve d’un réel professionnalisme. On se rend compte que le niveau du théâtre musical français a bel et bien augmenté et cela fait plaisir !

 

Article : Audrey

03/10/2016

audrey@laruedubac.fr

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s