La Fondation Brigitte Bardot au défilé Fendi

Le défilé « Haute Fourrure » de la maison Fendi était avant même d’être un grand évènement pour la maison romaine. Ce summum de cruauté animal était l’occasion de fêter les cinquante ans de collaboration entre Fendi et Karl Lagerfeld et puisque « Fendi c’est la fourrure et la fourrure est Fendi »  il semblait logique que la marque veuille le célébrer avec un défilé présentant « les plus belles pièces de fourrures » du monde.

Karl Lagerfeld avec sa chatte protagnisants (malgré eux) une campagne de la Fondation Brigitte Bardot Karl Lagerfeld avec sa chatte protagnisants (malgré eux) une campagne de la Fondation Brigitte Bardot

Comme il est facile d’imaginer, cet évènement qui devait réjouir quelques écervelés était loin de plaire à de nombreuses personnes et fondations protectrices des animaux. A notre époque est-il encore nécessaire de répéter que la fourrure n’a rien de glamour, de chic ou de beau ? Visiblement OUI car les têtes « bien pensantes » de Fendi ne semble pas avoir compris le message et, s’enorgueilli de fêter ses anniversaires avec des morts.

Fendi n’est d’ailleurs pas la seule marque qui se vante d’utiliser de la vraie fourrure et malgré les tentatives des défenseurs des animaux on continue de voir de la fourrure un peu partout et les magazines de modes ne cessent de qualifier de glamour les princesses de pacotilles, it-girls au QI d’huitre et les marques qui utilisent encore fièrement la fourrure.

La fourrure n’est qu’acte de cruauté et son prix exorbitant ne vaut en rien une vie, des vies car, c’est bel et bien la mort que vous portez  en portant de la fourrure, c’est bel et bien la mort que vous applaudissez  et encouragez en ne voyant pas le mal à porter une pièce de ou avec de la fourrure. AUCUNE fourrure animal n’est faite dans le respect de l’animal

La Fondation Brigitte Bardot ne pouvait pas rester les bras ballants ce jour et, avec ses militants, elle n’a pas hésité à venir perturber le défilé. Des militants de la Fondation Brigitte Bardot se sont ainsi mêlés aux invités venus assister au défilé Fendi. L’une d’elle s’est présentée en fourrure très vite arrachée par un participant mettant à nu un corps écorché. Une autre jeune fille, cadavres de renards sur les épaules et mains ensanglantées, s’est jointe aux militants pour brandir des pancartes avec divers slogans : « FOURRURE STOP A LA TORTURE », « FENDIED »…

Pour Christophe Marie, Porte-parole de la Fondation Brigitte Bardot : « La fourrure ce n’est pas du luxe, c’est l’industrie de la mort et de la souffrance. Des millions d’animaux piégés ou élevés en batteries, puis gazés ou électrocutés. Nous sommes présents au défilé Fendi pour dénoncer l’horreur de cette industrie, mais aussi l’indécence de Karl Lagerfeld qui en fait des tonnes pour sa chatte « Choupette » tout en se foutant royalement des animaux sacrifiés, parfois dépiautés vivants, pour une mode futile et vulgaire. »

Le défilé à cependant pu se dérouler, les forces de l’ordre ayant fait tout leur possible pour arrêter, calmer et éloigner (parfois même avec une extrême violence) les militants de la Fondation Brigitte Bardot ; pourtant, la Police n’est-elle pas censée s’occuper des criminels ? Et lors de cet évènement (s’il en est) qui étaient les véritables criminels ? Les personnes qui ont tués des milliers d’animaux pour une mode idiote, irresponsable et sans intérêt ou les personnes venues défendre la cause de ses pauvres petites créatures sans défense ?

Article : Aurélie

Photos : © Fondation Brigitte Bardot

20/07/2015

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s